SAUVONS NOS ARBRES !
Association pour la sauvegarde des arbres et des forêts à Genève



Accueil

Charte

Statuts

Adhésion

Contact

Liens

Les projets du Service des espaces verts et de l'environnement.
Tribune de Genève du 7 juillet 2008 et du 30 septembre 2008.


Le chef du SEVE est plus soucieux de concevoir de nouveaux assemblages de plantes que de sauvegarder nos arbres.

D'un article à l'autre, le nombre d'arbres à abattre est chaque fois revu à la baisse (d'abord le tiers de 40.000, c'est-à-dire 13.333, puis 2.250 et finalement 340 + 1.060 = 1.400). Ce flou dans les chiffres laisse une impression de malaise. Il semble que l'on cherche à dissiper l'effet désastreux provoqué par le premier chiffre.

Notons les crédits dont disposerait le SEVE (TdG du 30 septembre 2008) :
5,9 millions pour sécuriser le patrimoine arboré,
1,1 millions pour finaliser l'inventaire,
15,8 millions pour le renouvellement,
1,7 millions pour valoriser les espaces verts.

Nous ne savons pas ce que signifie exactement "sécuriser le patrimoine arboré" ou "valoriser les espaces verts", mais nous savons très bien ce que "renouvellement" veut dire : couper les grands arbres, mÍme en parfaite santé, pour planter des petits. Pour ce faire, 15,8 millions sont prévus. Le chiffre de 13.333 arbres à abattre semble bien le plus vraisemblable. Nous avons toutes les raisons d'être inquiets !

L'article du 30 septembre 2008 dit encore : "L'état sanitaire de 36 % des arbres d'alignement est mauvais ou médiocre". Nulle part il n'est question de les soigner. Ils seront abattus et remplacés, occasion de faire marcher des affaires à 15,8 millions.

Relevons pour finir la photo illustrant l'examen d'un tronc avec une sonde. C'est de la poudre aux yeux : nous avons vu trop d'arbres abattus dont la souche montrait qu'ils étaient parfaitement sains.



TdG du 7 juillet 2008 TdG du 7 juillet 2008 TdG du 7 juillet 2008


TdG du 30 septembre 2008